Vous n'êtes pas connecté

    Pharmacies :
IRM
980

IRM


16/01/2016

L'IRM ou Imagerie à Résonance Magnétique fait partie des examens d'imagerie médicale à visée diagnostique tout comme la radiographie, l'échographie, le scanner ou la scintigraphie.

  • Franck_Docticall
    Radiologie

  • L’IRM ou imagerie par résonance magnétique est un test d’imagerie médicale utilisé pour le diagnostic, tout comme la radiographie, l’échographie, le scanner ou la scintigraphie.
    Cette méthode permet d’obtenir des images du corps humain en coupes dans plusieurs plans de l’espace. L’IRM fait appel au champ magnétique (aimant) et aux ondes de radiofréquences (ondes FM). Cette technique sans rayons X n’entraîne donc pas d’irradiation.

    L’IRM parvient à obtenir des images grâce aux multiples atomes d’hydrogène présents dans le corps humain. Activés par un champ magnétique, les atomes d’hydrogène se positionnent dans le même sens : ils sont ensuite stimulés par des ondes FM pendant quelques instants (c’est la résonance).

    Cette excitation stoppée, les atomes rendent l’énergie stockée en émettant un signal qui est enregistré, analysé et retranscrit informatiquement sous forme d’images. Ces images sont ensuite redéfinies informatiquement en 3 dimensions.

    LES CONTRES INDICATIONS
    Contrairement au scanner, l'IRM n'utilise pas les rayons X. La grossesse n'est donc pas une contre indication à l'IRM. Au delà des 3 premiers mois de grossesse, les femmes doivent signaler leur état lors de la prise de rendez-vous. Par ailleurs, certains examens nécessitent l'injection de Gadolinium, produit déconseillé aux femmes qui allaitent.

    Les contres indications formelles sont:
    - Le port d'un pacemaker ou pile cardiaque
    - Le port d certaines valves cardiaques et stents
    - Les implants cochléaires
    - les neurosimulateurs
    - Le matériel d'injection automatisé implante (pompe à insuline par exemple)
    - Les corps étrangers métalliques intra oculaires (en cas de doute, une radiographie du crâne est demander avant de passer l'examen)
    - Les clips neurochirurgicaux et vasculaires

    D'autres contre indications sont relatives et sont à l'appréciation du radiologue :
    - Les sutures avec fils métalliques ou agrafes.
    - Les tatouages se situant su la zone à étudier, les patch cutanés.
    - Le matériel d'orthodontie, les prothèses dentaires.
    - Les prothèses articulaires et matériel d’ostéosynthèse (vis et plaques pour fracture ou ostéotomie) ne sont pas une contre indication pour cet examen mais ils perturbent considérablement les champs magnétiques pouvant rendre les images ininterprétables.
    - Les éclats métalliques.
    - La claustrophobie. Toutefois, dans ce cas, une visite préalable peut permettre au patient de visualiser les conditions de réalisation de l'examen et de surmonter son appréhension. La décision de réaliser l'examen est alors prises au cas par cas.

    LE DÉROULEMENT DE L'EXAMEN
    Avant l'examen, le patient de déshabille dans une cabine, un peignoir est mis à sa disposition.
    La patient doit enlever toute pièce métallique (bijoux, montre, lunettes, prothèses auditives et dentaires, patch cutané...) et déposer ses cartes magnétiques (bancaires...). En fonction des examens à réaliser, les techniciens d'imagerie procèdent à la mise en place dune voie veineuse permettant d'injecter les produits nécessaires à la réalisation de ceux-ci. L'achat de ces produits en pharmacie est demandé au patient lors de la prise de rendez-vous.

    En cours d'examen, l'injection du produit de contraste peut être réalisée afin d'améliorer la qualité des images. Le patient doit rester immobile et respirer calmement afin que les images soient de bonne qualité. L'injection du produit de contraste ne fait pas plus mal qu'une simple prise de sang. Ces produits qui ne contiennent pas d'iode, sont en général assez bien tolérés. Ils peuvent exceptionnellement provoquer certains désagréments sans graviter : maux de tête, nausées, sensation de chaleur. Les accidents allergiques sont très rares. Il est recommandé d'aller aux toilettes avant d'entrer dans la salle d'examen, pour plus de confort. Pendant l'examen, la patient est allongé. Une antenne est placée au niveau de l'organe à visualiser puis le lit glisse automatiquement dans l'appareil.

    L'EXAMEN DURE EN MOYENNE 20 MINUTES
    Des caméras et des micros permettent une surveillance constante par les techniciens d'imagerie qui peuvent communiquer à tout moment avec le patient.
    Certains facteurs peuvent empêcher de réaliser correctement cet examen. Pour une bonne qualité d'image, l'immobilité totale du patient est demandé durant l'examen. Tout état ou circonstance ne permettant pas cette immobilité (anxiété, tremblement, etc...) peut faire différer l'examen et demander un traitement préalable.

    UNE IRM EST INDOLORE
    Par contre, la machine est bruyante. De petites bouchons d'oreilles ou le port d'un casque anti bruit sont proposés afin d'améliorer le confort du patient.

    LES RESULTATS DE L'EXAMEN
    Le technicien d'imagerie médicale procède à la reconstruction des images en 3 dimensions. Le médecin radiologue et interprète les images dont il vous livre un premier commentaire. Il établit un compte rendu écrit. Il vous est remis en même temps que les clichés dans un délai qui vous est précisé par la secrétaire médicale.
    Votre médecin qui a posé l'indication de l'examen assurera le suivi de votre prise en charge. N'oubliez pas de le consulter avec le résultat.

    Trouver un radiologue

    Vos commentaires sur IRM

    Accès rapide
      PUBLICITE

    Les plus lus


    Copyright Groupe MEDICEA 2014